Les Clermontois rêvaient de remporter la coupe d’Europe de rugby à XV qui refuse ses bras depuis plusieurs années, mais des Saracens surpuissants et réalistes l’ont brisé lors d’une défaite record (46-6) en demi-finale samedi à Twickenham. Les désillusions s’enchaînent pour les Auvergnats : après leur demi-finale perdue face au Leinster en 2012 sur un score de (19-14), leur revers d’un point en finale (16-15) l’an dernier contre Toulon, ils ont encore échoué face aux Saracens qui ont été d’impitoyables bourreaux.

Coupe d'Europe de rugby

Cela a vraiment prit du temps pour que la mayonnaise puisse prendre. Alors cette fois a été la bonne car pour une première fois les Londoniens disputerons la finale de leur histoire, le 24 mai dans la région de Cardiff c’est en Angleterre, face au vainqueur de la demi-finale Toulon contre Munster qui se dispute dimanche à Marseille vers 16h30.

Le groupe Clermontois devra chercher à remporter au moins le Top 14 pour terminer la saison en beauté, l’aventure qui se conclura à l’issue de la saison avec les départs de l’entraîneur Vern Cotter et de plusieurs joueurs comme Hines, Sivivatu, Vossloo. Car le souvenir de Twickenham restera un des plus amers : avec un écart de 40 points, ils ont subi la plus lourde défaite de l’histoire dans une demi-finale de coupe d’Europe, dix-huit ans après le 30-3 qui a été infligé par Toulouse à Swansea en 1995-1996. Les Clermontois ont vécu un enfer face à des Saracens qui étaient mieux futés dès le début du match. Ceux-ci se sont métamorphosés deux ans après avoir été balayés par un score de (22-3) en quart de finale par les Auvergnats dans un match où les Anglais avaient pris l’image des enfants qui n’avaient pas de l’expérience selon les propos de l’entraîneur Mark McCCall.

Quelques années plus tard, les joueurs ont montré qu’ils ont grandi et même muri sur le plan de jeu suite à un travail très intense. L’on le constate d’abord par la possession de balle qui s’élève à 69%, ensuite par 70% d’occupation en faveur de Clermont à la pause, ils ont concrétisé chaque occasion qui s’est présentée en première période.

Dans le début de la rencontre, on a le redoutable Chris Ashton, qui est l’auteur de deux essais (8,65) pour battre le record d’essais inscrits en une coupe d’Europe que détenait le Briviste Sébastian Carrat.

Entre 1996 et 1997, qui a ouvert le festival dès la 8e minute. Brock James a ensuite tenté de sauver son équipe sur un grand dégagement de Byrne contré dans son en-but par Mako Vunipola, mais Nigel Owens jugeait antisportif et accordait un essai (14) tout en sanctionnant l’australien d’un carton jaune. Un ballon récupéré par Brits, un déboule sur l’aile d’Ashton, une passe pour Farrell qui prolongeait le ballon du genou et les ‘’Sarries’’ inscrivaient un troisième après 32 minutes de jeu.

La chance n’a pas souri du côté de Clermont comme pour cette fois n’ont pas pu atteindre le cap de leur objectif. Les anglais pourront se préparer pour la finale prévu le 25 mai de l’année 2014.

TOUT LE RUGBY A XV ET LA COUPE D’EUROPE DE RUGBY EN DIRECT EST SUR NOTRE SITE !

Laisser un commentaire